Savary Arnaud Artiste peintre à Nice

Arnaud Savary - Facebook

Les écrits d'Arnaud Savary

Écritures de peintres...

Il se peut que certains lecteurs me prennent pour un farfelu. Un jour, j'ai révélé à quelqu'un que j'avais écrit une histoire. Je l'appelais mon roman, mais je disais surtout que je ne me prenais pas au sérieux, que c'était une écriture de peintre, de rêveur, qui ne ressemblait à rien d'approchant. Ecriture de peintre. Pas n'importe lequel, celui qui varie les styles, mélange les époques, celui qui a horreur qu'on lui demande de faire toujours les mêmes choses et qui a l'intention de nous suggérer ses images.

Arnaud Savary - Les Écritures....

Des écrits humains, de la création...

Ecriture libre. Avec le sentiment de ne pouvoir classer ce qu'on écrit puisqu'on s'écrit soi-même et qu'on ne peut pas toujours se mettre à la place du lecteur. On ne sait donc pas ce qu'on écrit. On écrit dans l'état de création mais quand on écrit tous les jours, on se sent un peu écrivain. On n'a pas forcément d'idées préconçues, de formule magique que celle que l'on a vraiment à l'intérieur de soi. On poursuit la quête pour ne rien regretter. A un moment de l'histoire, la trame s'est construite avec plus de soucis d'anticiper sur le développement.

Ce qui était parti d'une création qui devait émerger du fond soit de mes tiroirs, de mes rêves et de mes calligraphies était un magma où je me suis senti en symbiose avec le monde. L'amour de l'humain, de la planète, du cosmos. De la création, de la matière.

Quand je me suis mis à écrire ce livre, je comptais bien exprimer de nombreuses pensées et donner une vision du monde. Dans mon utopie, je me disais que la transcendence de l'écriture pouvait amener à découvrir de grandes solutions pour le monde.

J'avais peint une toile mystique qui s'appelait « le remède à la guerre ». Le thème racontait qu'il fallait inventer, redécouvrir ou cesser de cacher le remède aux maux qui torturent cette planète et devenir des hommes humains de demain. Trois colombes représentaient l'espoir pour le troisième millénaire. Deux chevaux les deux précédents, course éperdue. Trois anges pour dire l'élévation que ça représente.

Ce remède serait peut-être à l'intérieur des écritures, et pour moi, un peintre, c'était le plus beau cadeau, la plus folle, l'ultime façon de créer des images.

Si je ne peux publier mon roman, mes illustrations, mes peintures qui correspondent au texte puisqu'il vient de mon être, j'accrocherai tout ça au mur d'une expo, l'écriture à la fin.

Arnaud Savary Peintre humaniste à Nice
6 RUELLE DE LA BOUCHERIE 06300 NICE
06 20 12 19 96